TECHNIDRILL ET BESTDRILLINGBITS.COM @BAUMA2016 MUNICH Numéro de stand 821/1A

Le processus du forage d’eau expliqué par un hydrologiste:

 

 

Roger Peery, PDG et hydrologue* principal de John Shomaker et Associés parle des composants complexes du processus de forage de puits: le personnel, le matériel nécessaire et la documentation quotidienne.

Peery explique les choix et les décisions essentielles à la construction d’un puits:

Premièrement, il faut déterminer le type de trou à forer et les considérations de conception, y compris la profondeur pour  l’accès à l’eau, le rendement des puits, les types d’aquifères et les problèmes d’encrassement biologiques connus.

Ensuite, lorsqu’il s’agit d’amener l’eau à la surface, les concepteurs, les ingénieurs, les hydrogéologues, les inspecteurs et les entrepreneurs sur le terrain sont tous impliqués:
« Lors du forage d’un puits, explique Peery, vous créez un trou de forage, d’environ 1000 pieds de profondeur, vous mettez un boîtier en acier inoxydable et une crépine vers le bas du trou, puis placez un filtre à gravier autour du boîtier et de la crépine pour filtrer le sable, puisque l’eau est pompée. Il y a plusieurs options et paramètres pour la crépine, elle doit être très bien placée ».
Si la crépine est trop petite pour le gravier de filtre choisi, le puits ne produira pas beaucoup de sable. Cela tombe bien, mais ça pourrait être inefficace – ne produisant que peu d’eau. Si le gravier est trop grand pour la crépine, le puits peut produire beaucoup de sable, qui peut s’accumuler dans les conduites d’eau et les réservoirs et qui peut provoquer l’usure des pompes rapidement.

« L’approvisionnement en eau propre et fiable est l’élément le plus important pour assurer la santé et la viabilité des communautés. »

L’eau potable est essentielle pour nous tous et les forages pour y accéder nécessitent de la perfection.

Hydrologue* : Spécialiste de l’étude du cycle de l’eau, il contrôle la qualité et les quantités d’eau de surface, depuis la source jusqu’à la distribution. Il cherche à comprendre les flux et reflux des eaux. Il permet de trouver les nappes phréatiques pour détecter des lieux où faire un forage pour faire un puit. L’hydrogéologie aide à mieux comprendre cette ressource essentielle à la vie qu’est l’eau.

(Source: httm://www.lcsun-news.com/, le figaro)

One thought on “TECHNIDRILL ET BESTDRILLINGBITS.COM @BAUMA2016 MUNICH Numéro de stand 821/1A

Comments are closed.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer